Quelques définitions

Vous trouverez ci-après quelques définitions puisées dans wikipedia afin de facilité votre compréhension de quelques notions importantes :

135px-wikipedia-logo-v2-fr-svg

– les distributions GNU/Linux :

Une distribution Linux (ou distro, distrib), appelée aussi distribution GNU/Linux pour faire référence aux bibliothèques et logiciels du projet GNU, est un ensemble cohérent de logiciels (la plupart étant des logiciels libres) assemblés autour du noyau Linux.

Il existe une très grande variété de distributions, ayant chacune des objectifs et une philosophie particulière. Les éléments différenciant principalement les distributions sont : la convivialité (facilité de mise en œuvre), l’intégration (taille du parc de logiciels validés distribués), la notoriété (communauté informative pour résoudre les problèmes), l’environnement de bureau (GNOME, KDE, …), le type de paquet utilisé pour distribuer un logiciel (principalement deb et RPM) et le mainteneur de la distribution (généralement une entreprise ou une communauté). Le point commun est le noyau (kernel) et un certain nombre de commandes.

GNU/Linux est un système d’exploitationlibremultitâche, multiplate-forme et multi-utilisateur compatible POSIX de type UNIX basé sur le noyau Linux, logiciel libre créé en 1991 par Linus Torvalds,   résultat des efforts de multiples projets collaborant via Internet.

Il est souvent utilisé avec les logiciels du système d’exploitation libre GNU.

Développé sur Internet par des milliers d’informaticiens bénévoles et salariés, Linux fonctionne maintenant sur du matériel allant du téléphone mobile au superordinateur. Il existe de nombreuses distributions Linux indépendantes, destinées aux ordinateurs personnels et aux serveurs informatiques, pour lesquels Linux est très populaire. Elles incluent des milliers de logiciels issus de la communauté du logiciel libre et fréquemment quelques logiciels propriétaires. Linux est également populaire sur système embarqué. La mascotte de Linux est le manchot Tux.

 

– les logiciels libres :

Un logiciel libre est un logiciel dont l’utilisation, l’étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement, afin de garantir certaines libertés à l’utilisateur.

Ces droits peuvent être simplement disponibles (cas du domaine public) ou bien établis par une licence, dite « libre », basée sur le droit d’auteur. Les « licences copyleft » garantissent le maintien de ces droits aux utilisateurs même pour les travaux dérivés. Les logiciels libres constituent une alternative à ceux qui ne le sont pas, qualifiés de « propriétaires » ou de « privateurs ».

La notion de logiciel libre est décrite pour la première fois pendant la première moitié des années 1980 par Richard Stallmanqui l’a ensuite – avec d’autres– formalisé et popularisée avec le projet GNU et la Free Software Foundation (FSF). Depuis la fin des années 1990, le succès des logiciels libres, notamment de GNU/Linux, suscite un vif intérêt dans l’industrie informatique et les médias.

Le logiciel libre est souvent confondu avec :

  • les freewares (gratuiciels) : si la nature du logiciel libre facilite et encourage son partage, ce qui tend à le rendre gratuit, elle ne s’oppose pas pour autant à sa rentabilité principalement via des services associés. Les rémunérations sont liées par exemple aux travaux de création, de développement, de mise a disposition et de soutien technique.
  • l’open source. Le logiciel libre, selon son initiateur, est un mouvement social qui repose sur les principes de Liberté, Égalité, Fraternité; l’open source, décrit pour la première fois dans La cathédrale et le bazar, s’attache aux avantages d’une méthode de développement au travers de la réutilisation du code source.

 

– les licences libres :

Une licence libre est une licence s’appliquant à une œuvre de l’esprit par laquelle l’auteur concède tout ou partie des droits que lui confère le droit d’auteur, en laissant au minimum les possibilités de modification, de rediffusion et de réutilisation de l’œuvre dans des œuvres dérivées. Ces libertés peuvent être soumises à conditions, notamment l’application systématique de la même licence aux copies de l’œuvre et aux œuvres dérivées, principe nommé copyleft.

Lorsqu’une œuvre est sous licence libre, on parle alors d’œuvre libre. Certains usagers ou fournisseurs de données cherchent à s’inscrire dans un contexte de grande ouverture, parfois décrit par le sigle ODOSOS (qui signifie : Open Data, Open Source, Open Standards), approche qui a notamment été développée pour de grands projets scientifiques partagés (en Open science data).

Une licence libre est un contrat juridique qui confère à toute personne morale ou physique, en tout en temps et tout lieu, les quatre possibilités suivantes sur une œuvre :

  • La possibilité d’utiliser l’œuvre, pour tous les usages ;
  • La possibilité d’étudier l’œuvre ;
  • La possibilité de redistribuer des copies de l’œuvre ;
  • La possibilité de modifier l’œuvre et de publier ses modifications.

On distingue parfois les « licences d’œuvres (artistiques notamment) libres », qui sont des produits ou des données, des « licences de logiciels libres », qui sont des outils travaillant des données, et qui historiquement furent les premières à proposer ces droits de manière formalisée et adaptée aux NTIC.

 

– les Install-Party :

Une install party, du terme anglais traduit littéralement par « fête d’installation » ou « gala d’installation », est une réunion qui permet de faire rencontrer des utilisateurs expérimentés des systèmes basés sur des logiciels libres (tels que LinuxFreeBSDHaiku, ou FreeDOS) et les novices.

Le but de cette rencontre est que les novices repartent, à la fin de la journée, avec leur ordinateur fonctionnant sous un nouveau système d’exploitation, correctement installé, configuré et agrémenté de nombreux logiciels.

Au cours de ces réunions, les utilisateurs confirmés tentent de transmettre une partie de leur savoir aux novices, qui deviendront, à leur tour, experts.

Les Install parties sont souvent organisées par des LUG (Linux User Groups) locaux (université, ville, etc.).

 

Vous trouverez sans doute pleins d’informations intéressantes en navigant dans

le bandeau latéral de ce blog

http://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Informatique

>>> sources : wikipedia

Publicités