Débuter : Essayer un système libre GNU/Linux sans rien installer !

Comme je vous le confiais dans mon précédent billet intitulé « Essayer les Logiciels Libres sous Windows/MacOS ! », grâce aux logiciels libres multi-plateformes tels que Firefox, VLC, LibreOffice, GIMP etc., qui fonctionnent aussi bien sur un système Windows, MacOS ou GNU/Linux, il est à la fois relativement facile et très tentant de passer à un système d’exploitation entièrement libre et gratuit comme ceux de la famille GNU/Linux (lire à ce sujet : « Qu’est-ce qu’une distribution GNU/linux ? ») puisque vous êtes assurés de retrouver vos logiciels habituels.

Certes chaque système d’exploitation a sa propre logique, mais si vous savez passer de l’interface de votre système Windows ou MacOS à celle de votre smartphone, vous n’aurez guère plus de difficultés à utiliser l’interface fournie avec la distribution GNU/Linux que vous aurez choisie.

Reste à s’assurer de la bonne prise en charge de votre matériel avant de franchir le pas. En effet, beaucoup de pilotes sont développés avant tout pour Windows, le système dominant, et il est possible que certains matériels rares ne soient pas pris en charge par d’autres systèmes moins répandus comme GNU/Linux voire MacOS.

Heureusement les systèmes GNU/linux offrent à peu près tous une fonction très pratique : la possibilité de les essayer sans les installer, en démarrant l’ordinateur à partir d’un CD, DVD, clé USB ou tout autre support amovible.

Comment ça marche ?

Un fichier ISO prêt à graver sur CD ou DVD…

Concrètement le système d’exploitation prêt à être exécuté (comme lorsqu’il est installé sur un disque dur) est tout entier empaqueté dans un fichier de type ISO (voir les liens donnés plus bas) que vous n’avez qu’à graver sur un CD ou DVD comme tout fichier de ce type avec votre logiciel de gravure habituel.

… ou sur clé USB

Vous pouvez aussi installer ce fichier sur une clé USB en utilisant un logiciel dédié, par exemple le logiciel libre multi-plateforme UNetbootin. C’est la solution que je préconise, car la clé USB contient une mémoire électronique bien plus rapide et réactive qu’un disque optique CD ou DVD. S’agissant de faire fonctionner un système d’exploitation complet avec ses logiciels, l’expérience n’en sera que plus fluide et agréable.

Configurer l’ordre de lecture de vos périphériques au démarrage

Dans tous les cas il vous faudra ensuite redémarrer l’ordinateur pour que celui-ci se lance à partir de la clé USB ou du CD/DVD plutôt qu’à partir de votre disque dur. Vous aurez pour cela peut être à modifier l’ordre de lecture des périphériques par votre ordinateur au démarrage afin que la clé USB ou le CD/DVD soit lu en premier, sinon votre ordinateur démarrera s’en sans soucier, comme à l’accoutumée.

La modification se fait dans le BIOS de votre machine auquel on accède en maintenant une touche appuyée pendant le démarrage (en général F2 ou F11 – dans mon cas F11 me permet de choisir sur quel support démarrer sans entrer dans le BIOS : pratique et sans risque). Attention, ne modifiez pas le BIOS si vous ne savez pas ce que vous faîtes ou votre machine pourrait ne plus démarrer.

Exemples de fichiers ISO

Quelques fichiers ISO, afin de tester différentes interfaces (voir les captures d’écran en fin de billet) :

Version 32 ou 64 bits ?

Vous remarquerez que les fichiers ISO existent souvent en deux versions : 32 ou 64 bits. En effet alors que les processeurs les plus anciens ne savent interpréter que le code 32 bits, les plus récents savent interpréter également le code 64 bits. Pour savoir si votre processeur est capable de décoder des instructions 64 bits, consultez la base de données du fabriquant de votre processeur : ici pour Intel (regardez s’il y a la ligne « Jeux d’instructions : 64-bit »), là pour AMD (regardez s’il y a la ligne « Mode de fonctionnement 64 bits : Yes »). Dans le doute, choisissez la version 32 bits puisqu’elle pourra être lue dans tous les cas.

Et ensuite ?

Si cela vous plaît, sachez que vous aurez la possibilité d’installer la distribution GNU/Linux en plus de votre système habituel si vous ne souhaitez pas le remplacer :les distributions GNU/Linux sont en effet conçues pour pouvoir cohabiter avec d’autres systèmes (Windows, MacOS, une autre distribution GNU/Linux…). À chaque démarrage de votre ordinateur, vous aurez alors un écran de choix du système à lancer (et la possibilité de demander le lancement de l’un d’eux par défaut).

Enfin, des bénévoles organisent régulièrement des événements appelés « install parties » : il vous suffit alors d’y apporter votre PC et ils vous aident à installer une distribution GNU/Linux. Un bon moyen pour ne pas se tromper ! (anatolem me signale aussi en commentaires la possibilité de trouver un parrain linux 🙂

À retenir :

  • Il est possible d’essayer n’importe quelle distribution GNU/Linux sans l’installer, en la lançant à partir d’un support amovible (CD, clé USB…).
  • Si vous souhaitez ensuite installer une distribution GNU/Linux, celles-ci sont conçues pour pouvoir s’installer en plus de votre (vos) système(s) existant(s).
  • Avant d’installer une distribution GNU/Linux, assurez-vous de la bonne prise en charge de votre matériel en l’essayant simplement à partir d’un support amovible.
  • Profitez des install parties et autres salons organisés près de chez vous, mais aussi des nombreux forums sur le Web pour obtenir aide et conseils. D’ailleurs, si vous vous lancez dans l’installation d’un nouveau système d’exploitation sans aide ni connaissance particulière, assurez-vous de garder sous la main un appareil connecté au Web pour vous faire aider au besoin 😉

Quelques captures d’écran pour finir :

KDE 4.8
Interface KDE 4.8

Unity 12.10
Interface Unity 12.10

GNOME 3.8
Interface GNOME 3.8

>>> Source sur : http://libre-ouvert.toile-libre.org/index.php?article129/debuter-essayer-un-systeme-libre-gnu-linux-sans-rien-installer

Publicités